Newsletter #33

Chers adhérentes, chers adhérents,

Ce mois a été riche en avancées diverses et variées, au niveau des administrations, des projets communs, de la bienveillance, que du bon ! ou presque.

Communiqué de presse

La situation actuelle est compliquée pour tout le monde. Mais la spécificité du jeu (une œuvre de l’esprit, au même titre que le livre ou la musique, mais non reconnu comme objet culturel) fait que les divers confinements ont un impact non négligeable pour les différents acteurs du monde ludique. Et donc, pour ceux qui l’auraient manqué, à l’initiative du Groupement des boutiques Ludiques, de l’Union des Éditeurs de Jeux, du Réseau des Cafés Ludiques et vos serviteurs, un communiqué de presse concernant la situation a été produit et diffusé largement (plus de 100 000 personnes « touchées » !) Nous sommes particulièrement heureux de cette réussite et de l’accueil reçu par ce document dans les différents réseaux de diffusion utilisés. Dans notre enthousiasme nous l’avons également fait suivre au ministère. On peut se réjouir d’un tel travail commun pour le bien de notre communauté ludique et nous sommes ravis d’avoir pu, à posteriori, joindre la RUCHE et le réseau des ludothèques à cette démarche.

Nous venons d’ailleurs de recevoir en copie un courrier d’un député à Madame la Ministre de la Culture qui fait suite à ce travail commun.

Lire le communiqué de presse.

URSSAF

Comme vous le savez, nous sommes, entre autres, en contact avec l’URSSAF pour faire avancer la reconnaissance du statut d’auteurs de jeux en partenariat avec d’autres associations d’Artistes Auteurs. Les tractations sont longues mais avancent malgré tout.

En attendant, nous savons que la transition de l’AGESSA vers l’URSSAF en 2019 ne s’est pas faite sans heurts en ce qui concernent les auteurs et autrices de jeux de société (dossiers égarés, absence de communication, sur-paiement, non remboursement des trop perçus…). Nous avons donc contacté l’URSSAF à ce sujet en tant qu’association professionnelle, et nous avons désormais la possibilité d’agir en tant que médiateur auprès de l’URSSAF pour les auteurs et autrices qui auraient des difficultés à obtenir des réponses de leur part. N’hésitez donc pas à nous contacter en ce sens si vous avez des difficultés particulières avec cet organisme. N’oubliez pas qu’il vous est également possible de faire une demande du fond de solidarité, il est encore temps pour le mois de février ! (et cela recommence chaque mois).

Newsletter #32 – Fond de Solidarité

HOTLINE COMPTA

Les déclarations d’impôts ont commencé et les déclarations des cotisations sociales pour l’URSSAF arrivent bientôt. La comptabilité n’étant pas la passion première de tous les auteurs et les autrices, nous avons contacté Laurent Buson, le « comptable ludique » qui a accepté d’assurer une hotline pour conseiller celles et ceux qui le souhaitent au niveau des déclarations fiscales et urssaf. Les frais de cette hotline sont pris en charge par la SAJ. N’hésitez donc pas à contacter Laurent si jamais vous avez des questions. Il est plein de bons conseils ((et) légaux!).

Laurent Buson – Héléos

FINANCEMENT PARTICIPATIF

Encore une fructueuse collaboration ! Depuis quelques années, les jeux en financement participatif (kickstarter, Ulule,…) ont connu un fort développement et suscitent un intérêt croissant pour certains auteurs et autrices qui souhaitent aller au bout de leur projet de création de jeux. De plus, un nombre conséquent d’éditeurs décident désormais de passer par ce financement pour amener un jeu jusqu’aux joueurs. Et qui dit jeu, dit contrat. Les conditions n’étant pas les mêmes, cela crée des enjeux différents dans les négociations contractuelles. Ainsi, pour éviter les mauvaises pratiques, nous avons décidé de travailler, au cours de l’année dernière, sur un document, rédigé en partenariat avec l’UEJ (l’Union des Éditeurs de Jeux de Société) concernant les bonnes pratiques contractuelles relatives à l’édition de jeux de société par financement participatif. En voici le résultat (cliquez sur l’image) :

Nous ne pouvons que nous féliciter d’avoir un milieu professionnel où il est encore possible d’avoir des discussions franches et productives avec les différents partenaires économiques. Merci à l’UEJ pour leur travail.

Spoiler alert : le prochain groupe de travail SAJ-UEJ commence bientôt…

 

Dernier point

En réaction à un différend entre un auteur/éditeur et un reviewer, qui a été relayé sur les réseaux sociaux récemment, nous tenions à rappeler que les critiques, qu’elles viennent des testeurs lors de la création du jeu, des joueurs sur les festivals ou des reviewers lors de sa mise sur le marché, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, toutes ces critiques argumentées et constructives sont indispensables aux auteurs et autrices que nous sommes. La liberté d’expression est un droit fondamental, dans le respect de la loi.

% commentaires (11)

Les commentaires sont fermés.