Newsletter #18

Chères adhérentes et adhérents,

Il nous faut d’abord remercier tous les auteurs présents à la réunion publique de Paris Est Ludique. C’était un moment agréable, où des questions très intéressantes concernant l’actualité et le statut de l’auteur ont été soulevées. Pour les absents, vous pouvez en retrouver l’enregistrement ici :

Premiers retours de la Consultation

Nous sommes très heureux d’annoncer la publication des premiers retours de la Consultation des Auteurs de jeux de société francophone, qui a eu lieu d’octobre à décembre 2018. Comme indiqué en introduction du document, il s’agit pour l’instant uniquement des statistiques brutes, sans analyse ni corrélation entre les différentes questions. Le Centre Ludique de Boulogne Billancourt, qui est notre partenaire sur ce projet, travaille sur le traitement des données depuis le début de l’année, et nous souhaitons lui laisser le temps nécessaire pour faire ce travail comme il faut. Nous publions donc dans un premier temps une version non commentée du document, que nous viendrons compléter d’analyses et de corrélations plus spécifiques en fin d’année.

L’élephant dans la pièce

Ceux qui suivent l’actualité ludique ont sans doute relevé la présence du jeu Werewords parmi les nominés au Spiel des Jahres cette année. Pour rappel, ce jeu a fait l’objet d’une sérieuse controverse : avant la sortie de Werewords, Béziers a en effet démarché Oink games (voir ici le point de vue de Ted Alspach) afin d’obtenir une licence du jeu Insider (très proche de Werewords), ce à quoi Oink Games n’a jamais donné suite. Le but n’est pas ici de définir si oui ou non Werewords est un plagiat d’Insider : c’est l’affaire des éditeurs intéressés, et éventuellement des tribunaux. Toutefois, nous ne pouvons que regretter que cet aspect n’ait pas été pris en compte lors de la sélection. De notre point de vue, cette simple nomination envoie un signal extrêmement négatif auprès de tous les professionnels concernant la propriété intellectuelle dans le jeu de société. Nous savons qu’une règle de jeu seule ne peut pas être protégée, mais cette fragilité juridique de la règle est dans les faits compensée par une sorte de « code moral » tacite pratiqué par les éditeurs. Mettre en avant un jeu fortement suspecté de vouloir passer outre ce respect ne renforce ni la position des auteurs, ni celle des éditeurs – juste celle du « business is business » en général ; et nous le regrettons.

Réunions publiques de l’été

La prochaine réunion publique aura lieu au FLIP, à la chapelle de Parthenay (ou juste à côté), le samedi 20 juillet de 11h à 12h. La SAJ tiendra également une réunion ouverte au Brussels Game Festival, le vendredi 23 août, de 15h à 16h30 : pour suivre le festival dans sa thématique, la seconde moitié de la réunion sera consacrée au thème : « Création de jeux et Écologie ». Passez nous voir si vous êtes dans le coin !

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.