Newsletter #28

Chères adhérentes et adhérents,

C’est un triste constat : les contraintes de la situation sanitaire continuent de compliquer, voire d’empêcher nos regroupements ludiques. Dans ce contexte, on peut être heureux que le salon professionnel de Vichy ait pu se tenir malgré tout – on félicite d’ailleurs au passage l’ami (et adhérent !) Antonin Boccara pour avoir reçu le « Prix de l’Auteurice 2019 ». On peut tout autant féliciter le Groupement des Boutiques Ludiques pour avoir créé un tel prix, premier de son espèce en francophonie, qui participe à faire (re)connaître le travail des auteurs et autrices de jeux de société. Les ludicaires sont, on le sait, engagés pour la reconnaissance du jeu de société en tant qu’objet culturel, mais quand cela se traduit par ce type d’initiative concrète, cela mérite d’être souligné et applaudi.

Baguettes de sourcing

Au-delà de la rencontre avec le public, les festivals étaient bien évidemment l’endroit où l’on pouvait prendre rendez-vous avec des maisons d’édition afin de leur présenter nos prototypes. En l’absence de festival il faut bien trouver des solutions pour que ces échanges aient lieu (autrement que par l’envoi de mails, qui ne constituent pas une « rencontre » en soit). À titre d’alternative, on peut noter l’initiative Board Date, lancée bénévolement par Alain Fondrille (despote autoproclamé du collectif d’auteurs franciliens, la LEAF) et Ian Parovel, qui permettra de présenter quelques 200 prototypes à une centaine d’éditeurs par le biais d’un canal youtube privé et éphémère. On peut également noter la prise de contact de certains éditeurs en recherche de projets avec les collectifs d’auteurs ; c’est le cas par exemple de Gigamic, qui a pris l’initiative d’organiser des journées de rendez-vous avec quelques collectifs : les chefs de projet se déplacent donc cet automne dans toute la France pour rencontrer les auteurs et autrices. C’est l’occasion de constater une fois de plus que ces collectifs d’auteurs, qui constituent l’épine dorsale de la SAJ, sont des regroupements forts et utiles.

Un peu de juridique

Nicolas Pochet, récent diplômé belge en Sciences et Techniques du Jeu, a produit comme travail de fin d’études un document intitulé « Droit d’auteur et Jeux de Société ». Cette publication de qualité, abondamment documentée et malgré tout lisible pour qui n’est pas juriste, détaille les contradictions de notre milieu sur les questions de propriété intellectuelle. Il ne fait pas seulement référence au droit belge, loin de là : l’auteur prend très souvent une perspective juridique beaucoup plus large. Le document est donc extrêmement intéressant, et en ce qui concerne les préoccupations de notre association, il vient ajouter une pierre de plus à la reconnaissance du jeu en tant qu’objet culturel. L’auteur nous ayant permis de l’ajouter à notre page « Ressources », nous vous le proposons donc pour information ici. Bonne lecture !

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.